La composante sociale du développement durable va de la mise en oeuvre de l'équité au renforcement de l'identité des êtres humains dans la diversité.
L'équité c'est au niveau mondial la solidarité vis à vis des pays du sud (aide publique aussi développement) et la lutte contre la pauvreté. Le développement durable pose aussi le problème de l'équité intergénérationnelle et notre responsabilité vis à vis des générations futures. On distingue en général le développement humain, qui renforce la capacité individuelle par l'éducation et le partage de valeurs éthiques, et le développement social qui s'attache aux relations sociales et culturelles, aux capacités collectives et aux processus de décision, à la gouvernance.
Par développement humain le Programme des Nations Unies pour le Développement entend par exemple : responsabilisation, coopération, équité, durabilité, sécurité.
Le sommet « social » de Copenhague en 1995 (suivi de Copenhague+5 en 2000 & Copenhague+10 en 2005) a porté spécifiquement sur ce thème, qui a été aussi développé au Caire (n) (démographie) (n), Pékin (n) (femmes) (n) et
Istanbul (n) (habitats humains) (n)
 
 
la coopération (n),
la lutte contre la pauvreté (n),
la démographie (n),
la santé (n),

les établissements humains (n)
les groupes : jeunes (n), femmes (n), populations autochtones
(n)
 
 
 
 
 
 
 

Accueil Mel
Réalisation Agora 21 , ARMINES, Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint Etienne © 2005.
Webmaster : agora21@emse.fr.