Le développement durable doit se décliner à tous les niveaux : international, national et local. Il implique des nouveaux mécanismes de décision politique ou aucun acteur n’est en situation d’autorité mais qui doivent coopérer dans des processus de négociation complexes (voir gouvernance).
L’enjeu de la gouvernance mondiale pose le problème de la régulation du commerce mondial (OMC) en matières économique et sociale. Différentes institutions multilatérales dépendant ou non des Nations-Unies  jouent un rôle influent : Commission du Développement Durable, PNUD, PNUE... De nombreuses conférences ont suivi le sommet de la terre de Rio de 1992 en déclinant le développement durable dans divers secteurs : le Caire en 1994 pour la population, Copenhague en 1995 le sommet social, Pékin en 1995 le sommet des femmes, Istanbul en 1996 Habitat II, le sommet des villes.
Les grandes conventions sur la biodiversité ou le climat signées en 1992 à Rio ainsi que les conventions sur la désertification, les différentes réunions sur les forêts et sur l’eau ont leur propre agenda. Les conventions sont dirigées par la Conférence des Parties signataires (COP) qui se réunissent à un rythme annuel.
 
 

Institutions internationales & droit international
Conventions et traités de l'ONU

 
 
 
 

Accueil Mel
Réalisation Agora 21 , ARMINES, Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint Etienne © 2005.
Webmaster : agora21@emse.fr.