La désertification

La notion de désertification fait l’objet de compréhensions diverses aujourd’hui à travers le monde. Ceci peut s’expliquer par la complexité du phénomène à la fois naturel (lié aux phénomènes physiques) et d’ordre anthropique, mais aussi du fait que, la désertification en tant que phénomène «mondial » connaît des manifestations différentes suivant les zones écologiques.

En dépit de cette diversité de points de vue qui caractérise la notion de désertification, la définition qui est aujourd’hui reconnue et utilisée à l’échelle internationale est celle contenue dans la Convention Internationale de Lutte contre la désertification –(CCD) et adoptée par la CNUED en 1992 à Rio de Janeiro : «Le terme désertification désigne la dégradation des terres dans les zones arides, semi arides et subhumides sèches par suite de divers facteurs, parmi lesquels les variations climatiques et les activités humaines ». Une définition à laquelle le CILSS adhère entièrement en tant que partie prenante au processus d’élaboration et d’adoption de cette convention en sa qualité d’organisme intergouvernemental en charge de la lutte contre la sécheresse et la désertification mandaté par ses pays membres sahéliens et de la CEDEAO.

cliquez pour agrandir

Par ailleurs, cette implication dans le processus d’élaboration de la CCD et son expertise en matière de lutte contre la désertification ont permis au CILSS de piloter le processus d’élaboration des plans d’action nationaux des différents pays de l’espace ouest africain à travers le PASR/AO, dont il assure le secrétariat.

En cette qualité et au moment où s’opèrent la mise en œuvre des derniers PAN de pays (Guinée, Guinée Bissau, Sierra Léone etc.) et l’opérationnalisation des PAN par leur traduction en programmes et projets concrets, il s’avère nécessaire de rappeler et de préciser certains faits, qui peuvent avoir des impacts sur les stratégies de lutte engagées par les différents pays.

En cela, il n’est pas jamais trop de rappeler que  :

Le phénomène est souvent entendu comme un «processus » c'est-à-dire un phénomène naturel marqué par des changements réguliers aboutissant à un résultat spécifique ou un « état » crée par la dégradation des terres. Suivant que l’on entend la désertification comme l’un ou l’autre, les méthodes de lutte vont varier. Pour le sahel, l’adoption d’une approche intégrée et holistique s’impose pour prendre en compte à la fois les facteurs environnementaux et humains de la désertification.

La désertification peut être aussi réversible ou irréversible. Tout dépend de l’état de dégradation des terres et la capacité de résilience de milieux. Ceci appelle des pays sahéliens, une vigilance dans l’utilisation des terres à travers leurs différents systèmes de production, dont beaucoup semblent incompatibles avec les capacités de régénération des milieux qui les supportent. Le tableau suivant donne les différents stades de désertification :

Dans le contexte sahélien, la désertification est indissociable de la dégradation des terres définie comme « Toute forme de détérioration des sols, qui altère l’écosystème ». De même, la lutte contre la désertification (LCD) s’associe à la Gestion durable des terres (GDT), qui dans le cadre de la CCD consiste « à améliorer de manière durable la productivité et l’efficience des différentes formes de capitaux (le capital naturel, le capital social, le capital humain, le capital écologique, le capital culturel etc.).

 

En tant que phénomène lié aux actions anthropiques (un état créé par la dégradation des terres), les manifestations de la désertification varient suivants les aires géographiques1. Elle touche principalement (i) les zones pastorales se traduisant par une dégradation de la végétation, une dégradation des sols et une diminution de la régénération des aquifères ; (ii) les zones de cultures pluviales avec des manifestations physiques, chimiques et biologiques et enfin (iii) les zones irriguées par les dégradations physiques et la salinisation.

La lutte contre la désertification requiert une synergie d’action et un partenariat entre les différents acteurs concernés à l’intérieur des pays et entre pays, ainsi qu’une coopération internationale. La sensibilisation et la participation des populations restent somme toutes les fondements de la réussite dans la lutte contre la désertification. Les pays de l’Afrique de l’Ouest et du Sahel en particulier doivent faire de la lutte contre la désertification/dégradation des terres une priorité, car la terre demeure encore le premier facteur de production.

 


Présentation de la COP 9

La neuvième Conférence des Parties de la Convention des Nations Unies pour la Lutte contre la Désertification (COP 9), se tiendra à Buenos aires, Argentine, du 21 septembre au 02 octobre 2009, à l’invitation du Gouvernement de l’Argentine.

QUELQUES POINTS A ENJEUX A L’ORDRE DU JOUR DE LA COP 9

1.1 Comité de la Science et de la Technologie

Pour la première fois, le CST, s’organisera sous forme de conférence scientifique (deux jours et demi). Cette conférence scientifique aura lieu au cours de la première semaine de la COP.

En outre seront examinés :
- le Plan de Travail Pluriannuel (quadriennal et biennal) chiffré sera examiné.
- La question des indicateurs pour le suivi des objectifs 1 à 4 de la stratégie
- Le rapport sur les progrès de l’évaluation de la dégradation des terres


1.2 Comité chargé de l’examen de la mise en œuvre de la Convention (CRIC)

  • Examen du plan de travail des institutions et des organes subsidiaires
  • Adoption des nouveaux Termes de référence du CRIC (le nouveau format des rapports…)
  • Adoption des lignes directrices pour l’alignement des Programmes d’Action (PAN, PASR). Le CILSS a co-organise les 26 et 27 juin 2009 à Ouagadougou, la rencontre des points focaux ouest africain et de personnes ressources pour appuyer le consultant Africain chargé de faire des propositions au nom du groupe Afrique
  • Examen d’un certain nombre de décisions relatives aux institutions et organes subsidiaires de la Convention notamment l’opérationnalisation du PRAIS (Performance Review Assessment of Implementation System)
  • Examen du rapport d’évaluation du Mécanisme Mondial par le Corps commun des Inspecteurs
  • La question des ROC (nouvelle appellation des anciennes Unités de Coordination Régionale). Le CILSS est membre du Task force qui appuyé le consultant africain chargé de faire des propositions pour le groupe Africain
  • Le budget de la convention : une négociation pour l’augmentation de 15% sera engagée pour permettre la mise en œuvre de la stratégie de même que le budget supplémentaire des Bureaux régionaux (1 000 000 de dollars par an pour le Bureau Afrique)

1.3 Le dialogue inter-actif

Ce dialogue sera organisé autour de trois tables rondes :
les tendances mondiales de la dégradation des terres : défis pour les décideurs et la parties prenantes »
Changements climatiques et désertification : quel rôle pour les terres dans les négociations en cours sur un nouveau régime applicable au Climat à Copenhague’
Quels partenariat prévoir à tous les niveaux pour prendre en compte la désertification, la dégradation des terres et la sécheresse dans les programmes de relance économique »

1.4 Le segment de haut niveau

L’accent sera mis sur la prise en compte de la dégradation des terres et changements climatiques à défendre à la Conférence de Copenhague.


Documents de référence

Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la désertification

Document de la convention des Nations Unies sur la Lutte contre la désertification

Texte sur la Convention relative aux zones humiques d'importance internationale (RAMSAR)

Texte sur le Convention sur le Protocole de Kyoto

Rapport sur la croissance - Commission sur la croissance et le développement

Deuxième Réunion du Groupe de Travail CCD en Afrique Centrale: Libreville, 25- 26 mai 2009
- Rapports de la réunion

Réunion Régionale de préparation pour l’Afrique de la COP9

Journée Mondiale de Lutte contre la Désertification: 17 juin

Texte sur la Convention cadre des nations-unies sur les changements climatiques (UNFCCC)

accès au fonds documentaire sur Agora 21.org


Autres ressources sur Internet

Sur le site de l'IEPF

Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification - État des négociations - COP 9

Guide des négociations de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (2007)

Sur le site du CILSS

Depliant IREM/LCD 

Etudes Sahel burkina : un plaidoyer pour l’investissement dans la gestion durable des terres

Evaluation du programme régionale « inititaive environnement mondial et lutte contre la désertification au Sahe (IREM/LCD)

Evaluation des potentialités des initiatives de reforestation MDP dans le Sahel: une analyse spatiale à l’échelle régionale

Evaluation Projet IREM-LCD Volume 1

Evaluation Projet IREM-LCD Volume 2

Hausse des prix 2008 -Améliorer la productivité vivrière par la gestion durable des terres

Guide méthodologique d’aménagement forestier villageois pour la production du bois énergie

La lutte contre la désertification dans les microprojets de développement dans le Sahel - Techniques et coûts asssociés

La place du PRS dans la stratégie globale du MDP

La transformation silencieuse de l’environnement et des systèmes de production au Sahel : Impacts des investissements publics et privés dans la gestion des ressources naturelles

Autres sites relatifs à la lutte contre la désertification

Observatoire du Sahara et du Sahel 

NATURAMA, association d'éducation à l'environnement 

Comité scientifique français sur la désertification 

Centre d'Actions et de Réalisations Internationales (CARI) 

Communautés des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD), Projet grande muraille verte

Inter-réseaux, débats, échanges, réflexions en réseaux. Développement rural au Sud.

A propos

Agora 21 est une plate-forme francophone numérique de gestion, publication, partage de connaissances et d'échanges entre disciplines et entre scientifiques, experts et praticiens pour le développement durable.

Dans le cadre de la couverture de la COP9, le Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS), avec le soutien de l'IEPF (Institut de l'Energie et de l'Environnement de la Francophonie) assure la responsabilité de la rédaction de la section "textes et débats" d'Agora 21 consacrée à la désertification ainsi que de l'animation du portail Désertifiation de Médiaterre.


 

Ressources Internet

Site officiel de la COP 9

- Informations à destination des participants >>>
- Ordre du jour de la COP9 >>>

- Documents officiels de la COP 9>>>

Couverture journalière de la COP9 (IISD) >>>

Calendrier des événements (IISD) >>>

Annonce de l’événement (Climate-L) >>>

A propos de la désertification >>>

Bulletin des négociations de la terre >>>

Le Mécanisme Mondial >>>

Retour sur la COP 8 avec le dossier de Médiaterre >>>

 

Copyright CIRIDD.- tous droits de reproduction réservés, pour tout contact : cliquez ici