[Original en vis-à-vis] [Traduction en plein texte]

Chapitre premier

I Questions appelant une décision du Conseil économique et social ou portées à son attention

        C. Questions portées à l’attention du Conseil
         
    Décision 7/4. Éducation, sensibilisation du public et formation
     
  1. La Commission du développement durable :

  2.  
    a) Rappelle sa décision 4/11, dans laquelle elle a lancé un programme de travail sur l’éducation au service du développement durable, ainsi que sa décision 6/3 sur la mise en oeuvre du programme de travail;
    b) Prend note du rapport du Secrétaire général18;
    c) Réaffirme que l’éducation, la sensibilisation du public et la formation constituent des instruments essentiels pour promouvoir le développement durable et mieux faire face aux problèmes sociaux, économiques et écologiques et que, par conséquent, la poursuite de la mise en oeuvre du chapitre 36 d’Action 21 facilitera celle de tous les autres chapitres;
    d) Souligne, ayant examiné les questions intitulées "Océans et mers", "Modes de consommation et de production" et "Tourisme", que, pour atteindre l’objectif du développement durable, il importe particulièrement de sensibiliser davantage le public grâce à l’éducation et à la formation ainsi qu’aux médias;
    e) Reconnaît qu’il est nécessaire d’élargir la coopération au niveau international, en tirant parti de l’expérience acquise et en recherchant la participation de tous les organismes compétents des Nations Unies, des gouvernements et des grands groupes, y compris les organisations non gouvernementales, des milieux d’affaires, des industriels, des jeunes et du secteur éducatif, en tenant compte des plans et priorités établis à l’échelon national;
    f) Prend en compte le caractère intersectoriel et l’importance de l’éducation, de la sensibilisation du public et de la formation au service du développement durable.
     
  3. La Commission engage tous les principaux acteurs, notamment l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture en tant qu’agent de coordination, les gouvernements, les organismes des Nations Unies compétents et les organisations non gouvernementales à poursuivre leur collaboration en vue de mettre en oeuvre le programme de travail.

  4.  
  5. La Commission encourage les gouvernements, les organismes des Nations Unies compétents et les organisations non gouvernementales à accorder la priorité, selon le cas, à l’intégration des divers aspects du développement durable dans leurs politiques en matière d’éducation ainsi qu’à la coopération dans le cadre du programme de travail.

  6.  
  7. La Commission prie le Secrétaire général de lui présenter, à sa huitième session, un rapport sur les progrès accomplis dans la mise en oeuvre du programme de travail et, à cet égard, d’accorder une attention particulière aux questions distinctes mentionnées dans les décisions 4/11 et 6/3 de la Commission.

18 E/CN.17/1999/11.
 
 
Accueil Précédente Retour Suivante Mel
Réalisation Agora 21 : ARMINES, Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint Etienne © 1999.
Webmaster : agora21@emse.fr.


     Résumé :       Mots clefs :